Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent: afin que vous soyez les enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et descendre la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez- vous? (Luc 6 : 27-36)
ACTUALITE DE LA SEMAINE 15 MAI 2009
 
Les Archives de l'Actualité

ORIENT-CHRETIEN
Les 4 Evangiles
Recherche
l'Evénement
le-christ.com
britanny.net
musical-hits.com
0002.net

LES EGLISES

Maronites
Grecs Orthodoxes
 Melkites
 Coptes
L'EVENEMENT
-Ghasibé Kayrouz
-Francois et Al-Kamil
-Bob Zangas
-Islam et Christianisme

Contactez-nous

L'étrange justice des pays musulmans
 
Que ce soit en Egypte, en Turquie ou au Pakistan, il est devenu courant, après chaque assassinat de chrétiens, que la police arrête d'autres chrétiens et les accusent d'être les auteurs de ces crimes ! Cette vieille technique a été déjà utilisée par les Nazis pour assassiner 6 millions de Juifs et par les Ottomans pour supprimer 1,5 millions d'Arméniens.
 
En Egypte, les coptes subissent des persécutions quotidiennes et la dernière des injustices concerne l'attaque du monastère d'Abou Fana en Haute Egypte à Al Minia, en mai 2008 où plus de 60 musulmans armés de fusils d'assaut ont attaqué le monastère saccageant tous ce qui se trouvait à leur portée et faisant plusieurs blessés Coptes. Or durant l'attaque un des assaillants a été tué. D'après l'autopsie, le coup de fusil qui l'a tué, était pratiquement à bout portant. Cela signifie qu'il a été certainement touché par erreur par l'un de ses compagnons. Car dans le monastère, il n'y avait aucune arme et il n'y a eu aucun face à face entre les coptes et les assaillants. En plus, c'était la 18èm attaque contre le monastère en peu de temps et la police n'a jamais inquiété les agresseurs. Au lieu d'arrêter ces criminels, la police interpelle deux frères coptes Refaat et Fawzy Ibrahim Abdo et les accusent du meurtre de ce musulman.
 
En Turquie c'est le même scénario. Dans Malatya, (un ancien village arménien dont les habitants avaient été massacré par les Kurdes en 1915), un groupe de cinq Musulmans ont égorgé en avril 2007 trois chrétiens responsables d'une maison d'édition. D'ailleurs ces musulmans ne s'en cachent pas, ils sont même fier de leur crime. Or voilà que le procureur invente un complot contre l'Etat Turque où deux autres complices dont un au moins est chrétien, sont arrêtés comme étant les " cerveaux " de cette opération qui vise à déstabiliser l'Etat Turque ! On croit rêver. Il ne reste plus que 100 000 chrétiens en Turquie et ils sont toujours une menace contre plus de 71 millions de musulmans !
 
Tous les jours dans les tribunaux musulmans, les chrétiens sont spoliés de leurs droits les plus élémentaires au nom précisément de l'Islam et de la charia. Mais les musulmans ont tort de se réjouir car le droit dans l'Islam c'est le droit du plus fort contre le plus faible. Les riches et les puissants dans la société musulmane ont tous les droits. Ils peuvent avoir, s'ils sont riches, trois femmes à la maison et les changer quand elles sont usées tandis que des millions de musulmans vivent entre hommes sans jamais connaître une seule femme. Dans les pays musulmans, le pauvre n'a aucun droit, c'est pour cela qu'il rêve de quitter cette terre d'injustice et de malheur pour vivre en Occident, même si cela risque de lui couter la vie.