Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent: afin que vous soyez les enfants de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et descendre la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez- vous? (Luc 6 : 27-36)
ACTUALITE DE LA SEMAINE 25 août 2008
Un père assassine sa fille au nom de l'Islam

Les Archives de l'Actualité

ORIENT-CHRETIEN
Les 4 Evangiles
Recherche
l'Evénement
le-christ.com
britanny.net
musical-hits.com
0002.net
LES EGLISES
Maronites
Grecs Orthodoxes
 Melkites
 Coptes
L'EVENEMENT
-Ghasibé Kayrouz
-Francois et Al-Kamil
-Bob Zangas
-Islam et Christianisme

Contactez-nous

Un saoudien, membre de la Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, a tué sa propre fille parce qu'elle s'est convertie au christianisme, a rapporté la correspondante Mariam Al Hakeem, dans le quotidien Gulf News de Dubaï le 12 août 2008 (1), sans donner plus de précisions sur l'identité des personnages principaux dans cette affaire.
Selon des sources proches de la victime, on a su que ce père, qui est un religieux musulman, a coupé la langue de sa fille et il la brûlait vive à la suite d'un simple débat sur la religion. En réalité, le frère de la jeune fille avait découvert sur son ordinateur une croix en fond d'écran et quelques articles qu'elle avait rédigé sur le christianisme sur des blogs du WEB sous le pseudonyme de Ranya. Cette découverte a rendu sa vie impossible dans sa famille, c'était son dernier article sur son Blog juste quelques jours avant son martyr.
Selon le témoignage d'un ami de la victime qui a contacté le site " Libre Coptes ", le père a été arrêté par la police saoudienne sous le chef d'inculpation de "crime d'honneur". Sachant que les crimes d'honneur commis par un membre masculin de la famille contre une femme du même clan pour "effacer la honte du déshonneur" de son comportement, sont généralement punis de peines légères variant entre six mois et trois ans de prison.
Quelle est cette religion qui pousse un père a tué sa propre fille. C'est affreux. Certes un chrétien peut aussi tuer sa fille, on est tous, musulmans ou chrétiens, des pauvres pécheurs, mais, un tel père sera condamné par toute la communauté chrétienne, tandis que là, c'est le contraire, il est considéré par la société musulmane comme un héros ! parce que tout simplement dans l'islam il est bien écrit : Il n'est pas permis de tuer un musulman qui témoigne qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et que je suis le messager d'Allah, sauf pour trois raisons : la vie pour la vie [celui qui tue une personne], la personne mariée qui commet l'adultère, et celui qui abandonne sa religion et se sépare du groupe des musulmans rapporté " Quiconque change sa religion, tuez-le, Al-Boukhari et toutes les écoles juridiques de l'Islam, professent sans conteste ce droit.
Toute religion est une recherche de la Vérité. A l'origine du Bouddhisme, il y a une démarche de recherche de la vérité. Le Bouddha a tout quitté pour rechercher le sens de la Vie. Le Christianisme n'est que cela : une recherche de la Vérité tandis que l'Islam n'a rien avoir avec cela. L'Islam n'est pas une religion mais un simple parti politique (Hezbollah) qui cherche a dominé le monde. Aslim t'aslam. Voilà en quoi se résume l'Islam : Soumets-toi et tu auras la vie sauve. Le Dieu d'Amour est totalement absent dans l'Islam.
Mes frères, nos vies sont passagères et tôt ou tard nous allons tous être devant Dieu. Ce n'est pas parce que vous allez abréger la vie de quelques-uns que cela changera le monde. Mais vous prenez un énorme risque quand votre tour viendra, et il viendra. Dieu vous demandera des comptes : cette vie c'est Moi qui l'a créée et par quel droit vous avez osé la supprimer ? Qui vous a donné le droit de supprimer ce que Moi j'ai créée de plus sacré. Vous pensez que Je ne sais pas le faire, si Je le veux ? Vous allez quoi lui répondre : on m'a trompé. Mais Il vous répondra, ce n'est pas à Paris ou à Londres ou à New York ou à Rome ou à Athènes que Je Suis venu, mais bien chez toi, à Saïda, à Sour, à Nabathié, à Cana, les étrangers ont compris mes paroles, mais toi, qui était sensé être le premier à Me défendre, à propager la Bonne Nouvelle, tu t'es dressé contre Moi et tu as propagé, la haine, le meurtre, la guerre et la violence. Allez-vous en loin de ma Face…
Mon frère, c'est à toi de voir, c'est à toi de choisir car au fond de chaque être humain quelque soit son appartenance religieuse et sa position sociale, existe sa conscience et celle ci ne s'éteint jamais même si le mensonge peut l'endormir.
 
1-Lire l'article